Categories

Accueil > Newsletter > Newsletters 72 à 75

29 mai 2017
Admin

Newsletters 72 à 75

Mesdames et Messieurs,

Veuillez recevoir cette fois 4 communiqués que le Collectif TANY a publiés entre le 17 avril et le 25 mai 2017 et que nous vous résumons ci-dessous par la présentation de l’introduction et de quelques points importants de chaque article. Vous pourrez lire le texte intégral en cliquant sur le lien indiqué.

Nous tenons à vous remercier pour votre soutien précieux car les politiques foncière et agricole du régime actuel que nous avions discutées et dénoncées auparavant, sont en train de se mettre en place à travers différents projets de loi et projets pilotes dont nous parlons dans les articles présentés. Le Collectif TANY propose à tous les citoyens, notamment aux techniciens et dirigeants malgaches, des informations, réflexions et propositions afin d’éviter les accaparements de terre et pour protéger les droits et les intérêts de la majorité de la population malgache constituée d’agriculteurs, éleveurs et pêcheurs.

Recevez, Mesdames et Messieurs, nos salutations respectueuses.
Le Collectif TANY

 

 La Newsletter 72 du 17 avril 2017 s’intitule

LA TERRE AUX MALGACHES ET LE DROIT FONDAMENTAL DE LA POPULATION A L’INFORMATION PREALABLE SUR TOUT PROJET D’INVESTISSEMENT : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

Au milieu de l’engouement et de la frénésie des dirigeants dans la recherche d’investisseurs étrangers tous azimuts, le Collectif TANY tient à soulever deux principes fondamentaux relatifs à la gestion des terres déjà évoqués mais dont le rappel s’avère indispensable dans le contexte actuel : la vente de terre aux sociétés à capitaux majoritairement étrangers devra être interdite et la transparence vis-à-vis des citoyens sur les contrats, leur contenu et leur application devra être assurée. De multiples pays venant de tous les continents commencent à signer des memoranda, ententes préalables, accords, etc… avec les dirigeants. Une information des citoyens sur le détail des engagements à long terme signés en leur nom a été demandée.

Quelques sujets ont retenu particulièrement l’attention du Collectif TANY : les zones économiques spéciales (ZES), zones d’investissement agricole (ZIA) et  zone économique exclusive (ZEE) destinées aux investisseurs nationaux et étrangers. En réaction à une citation rapportée par la presse concernant « la volonté réitérée du président malgache, au cours de sa visite en Chine, de voir Madagascar intégrer la « Ceinture et la Route » de la Soie, initiative économique du président chinois, le Collectif TANY ne peut que partager l’expérience du Sri-Lanka pour nourrir les réflexions et alerter tous les citoyens : « après avoir fait appel à la Chine pour lancer de grands travaux (autoroutes, ports et aéroports sur toute l’île), le gouvernement sri-lankais a du mal à payer ses emprunts et se retrouve contraint d’offrir aux entreprises chinoises plus de terrains et d’avantages… »

Pour lire la suite, veuillez cliquer sur : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

 La Newsletter 73 du 21 avril 2017 signée par le CRAAD-OI et le Collectif TANY s’intitule

LES LEÇONS A TIRER EN URGENCE DE LA PREMIERE VAGUE DE ZONES D’INVESTISSEMENT AGRICOLE (ZIA) DANS LE VAKINANKARATRA : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

Alors que les promoteurs des Zones d’Investissement Agricoles (ZIA) s’apprêtent à étendre leur mise en place à d’autres régions, un atelier d’évaluation de la première vague de ZIA dans le Vakinankaratra a mis au jour plusieurs problèmes dont la gravité exige de leurs promoteurs une transparence totale et un respect des droits des habitants. Malgré la promesse faite par les responsables de n’effectuer aucune expulsion dans ce projet, les droits fonciers de centaines de paysans sont bafoués, aucune solution de rechange n’a été offerte aux victimes des expulsions ; les autorités au niveau local et régional continuent à se rejeter mutuellement la responsabilité de remédier aux problèmes. Les investisseurs eux-mêmes ont réclamé que des critères de performance soient clairement établis, au regard des lacunes qui ont été mises en évidence. Les organisations paysannes demandent l’arrêt de la mise en place de ZIA dans la Région Vakinankaratra.

Pour lire la suite, veuillez cliquer sur : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

 La Newsletter 74 du 12 mai 2017 s’intitule

POURQUOI LE PROJET DE LOI SUR LES PROPRIETES PRIVEES TITREES AGGRAVE L’INSECURITE FONCIERE A MADAGASCAR : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

En dépit des revendications de la société civile, les autorités malgaches n’ont toujours pas organisé de vrai débat national sur les titres fonciers. Elles viennent pourtant de présenter à Antananarivo une version dite finale d’un projet de loi sur les propriétés privées titrées. Loin d’être écartée, la possibilité accordée aux non citoyens malgaches de posséder un titre foncier, et donc de devenir propriétaires de terrain à Madagascar, est reportée à une autre loi.

Ce communiqué, destiné principalement aux rédacteurs du projet de loi et aux décideurs, concerne tous les Malgaches. Il met en évidence les risques d’aggravation de l’insécurité foncière pour de nombreux citoyens malgaches, notamment paysans : par exemple, l’article 47 stipule l’obligation de transformer les certificats fonciers en titres fonciers avant la réalisation de différentes procédures ; les articles 88 et suivants font courir également des risques aux détenteurs de titres fonciers.

Pour lire la suite, veuillez cliquer sur : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

 La Newsletter 75 du 25 mai 2017 s’intitule

Z.I.A : PRIVILEGIER L’AGRO-INDUSTRIE AU DETRIMENT DE L’AGRICULTURE FAMILIALE NOURRICIERE EST UN NON-SENS : http://terresmalgaches.info/spip.ph...

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE) et le Ministère en charge de l’Aménagement du Territoire (M2PATE) sont en train d’élaborer un nouveau projet de loi sur les Zones d’Investissement Agricole – ZIA. L’objectif est de transformer en ZIA deux millions d’hectares de terres en dix ans. Des consultations publiques interrégionales viennent d’être menées. Ce communiqué constitue la participation du Collectif TANY à cette consultation. Avant la formulation de propositions concrètes pour ce projet de loi, deux idées sont développées : Les paysans qui exploitent déjà des terres ne doivent pas être délogés et Privilégier l’agro-industrie est un choix politique à risques élevés. Ce communiqué a été diffusé avec un article précédent intitulé LES DEFIS A RELEVER DANS LES NOUVELLES LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS : http://terresmalgaches.info/spip.ph... dont le contenu n’a pas été répété dans le nouveau texte.

Pour lire la suite, veuillez cliquer sur : http://terresmalgaches.info/spip.ph...